lundi 13 mars 2017

St Patrick's Day Baileys & Chocolate Cupcakes


In few days, on March 17th exactly, we will celebrate St Patrick's Day! To honour the patron saint of Ireland, I chose to make a Baileys frosting, this delicious Irish whisky cream, invented in Dublin in 1974. The slight bitterness of dark chocolate perfectly matches with the nutty sweetness of the Baileys. For 10 cupcakes.

Ingredients

- 120 g dark chocolate
- 100 g sugar (1/2 cup)
- 100 g flour (1/2 cup)
- 75 g butter (1/3 cup)
- 2 eggs
- 10 cl water (1/2 cup)

- 10 cl milk (1/2 cup)
- 1 tablespoon unsweetened cocoa powder
- 1 teaspoon backing powder.


Frosting

- 250 g mascarpone (1 cup)
- 10 cl double cream (1/2 cup)
- 10 cl Baileys (1/2 cup)

- 2 tablespoons sugar
- 5 drops green food coloring
- Green sugar (optional).

1 - In a saucepan melt chocolate with butter, sugar, water, milk and cocoa powder over low heat until you get a smooth syrup. Let it cool. Pour in a bowl and add the eggs, the flour and the baking powder. Line cupcakes/muffins tins with paper cups and pour the batter. Bake 15 minutes in preheated oven at 180°C (350°F). Let it cool completely. 

2 - In a large cold bowl - put it in the freezer for 15 min - whip the mascarpone, the double cream, the Baileys, the sugar and the green food coloring until you get a fluffy and smooth frosting. Put in a piping bag with a decorating nozzle and decorate the cupcakes. Sprinkle the green sugar on the frosting. Put in a fridge for 20 min before serving.
____________

Dans quelques jours, le 17 mars exactement, nous fêterons la Saint-Patrick. Pour faire honneur au saint patron de l'Irlande, j'ai choisi de réaliser un glaçage au Baileys, cette délicieuse crème de whisky créée à Dublin en 1974. L'amertume du chocolat s'accorde parfaitement à la douceur sirupeuse du Baileys. Pour 10 cupcakes. 

Ingrédients 

- 120 g de chocolar noir 
- 100 g de sucre 
- 100 g de farine
- 75 g de beurre 
- 2 oeufs 
- 10 cl de lait 
- 10 cl d'eau
- 1 cuil à soupe de cacao amer 
- 1 cuil à café de levure.

Glaçage 

- 250 g de mascarpone 
- 10 cl de crème liquide 30% de MG
- 10 cl de Baileys
- 2 cuil à soupe de sucre
- 5 gouttes de colorant vert
- Sucre vert (facultatif).

1 - Dans une casserole faire fondre le chocolat avec le beurre, le sucre, l'eau, le lait et le cacao jusqu'à obtenir un sirop bien lisse. Laisser tiédir. Y incorporer les oeufs, puis la farine et la levure. Doubler des moules à cupcakes de coupes en papier et répartir la pâte. Enfourner 15 min dans un four préchauffé à 180°c. Laisser complètement refroidir après cuisson. 

2 - Dans un saladier bien froid - le mettre dans au congélateur 15 min - fouetter le mascarpone, la crème liquide, le Baileys, le sucre et le colorant vert jusqu'à obtenir un glaçage crémeux et ferme. Mettre ce glaçage dans une poche à douille et décorer les cupcakes. Saupoudrer de sucre vert et mettre au frais 20 min avant de déguster.






Daffodils / Jonquilles, Bois de Vincennes, Paris.

dimanche 26 février 2017

Delicious Bangkok

With over 14 millions inhabitants, Bangkok is by far the largest city in Thailand. Loud, gaudy and chaotic, it still has an incontestable charm with its numerous temples, gardens, palaces and hectic street markets. Let's start our journey with the impressive Grand Palace, home of the Kings of Thailand since 1782. Indeed Bangkok is a young capital, so-designated after the fall of Ayutthaya in the mid-18th century. The King Rama I, first of the Chakri dynasty chose Bangkok to build this grandiose palace, completed by his successors. Besides the royal buildings, this complex includes the holy Wat Phra Kaeo also known as the Temple of the Emerald Buddha, with its breathtaking pavilions, stupas, pools and other mythological statues such as these dvarapalas - below - the guardians of the temple gates. / Avec plus de 14 millions d'habitants Bangkok est de loin la plus grande ville de Thaïlande. Bruyante, colorée et chaotique elle a pourtant un charme indéniable avec ses temples, ses jardins, ses palais et ses innombrables marchés de rues animées. Commençons notre visite par l'imposant Grand Palais, résidence des Rois de Thaïlande depuis 1782. En effet Bangkok est une jeune capitale, qui prend cette fonction après la chute d'Ayutthaya au milieu du XVIIIème siècle. Le Roi Rama I, premier de la dynastie des Chakri choisit alors Bangkok pour y faire bâtir cet ensemble palatial grandiose, complété ensuite par ses successeurs. En plus des bâtiments royaux, ce complexe comprend le très sacré Wat Phra Kaeo ou Temple du Bouddha d'émeraude avec ses innombrables pavillons, stupas, bassins et autres sculptures mythologiques comme ces dvarapalas - ci-dessous - gardiens des portes du temple.









 



The Emerald Buddha - actually carved into a single block of jade - was discovered in a temple of northern Thailand during the 15th century, before being moved to Laos and finally Bangkok. The Grand Palace-Wat Phra Kaeo complex, with its exuberant architecture, golden mouldings, multicoloured mosaics and slender roofs, is a true visual masterpiece. Further south, in a less prestigious but as fascinating location, the Pak Klong Talad or Flower Market is also a sensory pleasure. The orchids - so precious in Europe - are as common as roses or daisies here... The market stretches into a maze of covered streets and warehouses where you could find also fruits, vegetables, herbs and surprizingly scented spices... / Le bouddha d'émeraude - en réalité sculpté dans un seul bloc de jade - fut découvert dans un temple du nord de la Thaïlande au XVème siècle avant d'être amené au Laos puis finalement à Bangkok. L'ensemble du Grand Palais et du Wat Phra Kaeo, avec son architecture exubérante, ses dorures, ses mosaïques polychromes et ses toitures élancées, est un vrai feu d'artifice pour les yeux! Plus au sud, dans un cadre moins royal mais tout aussi fascinant le Pak Klong Talad ou Marché aux fleurs est également un plaisir pour les sens. Les orchidées - si précieuses en Europe - sont ici aussi communes que des roses ou des marguerites... Le marché s'étire dans un labyrinthe de halles et de ruelles couvertes où vous trouverez également fruits, légumes, herbes aromatiques et autres épices aux senteurs parfois étonnantes...












It is very busy in the early morning when hotels, restaurants and other stores come to get freshly cut flowers for a ridiculously cheap price. Located in an calm street, the Jim Thompson House is a real haven in this noisy and hectic city. This rich American trader had the ambition to revive the declining silk industry in Thailand in the 1950's. The current building was actually constructed by assembling 6 different teak houses. As a refined connoisseur, Jim Thompson decorated his home with elegant artefacts: porcelains from Thailand, Buddhas from Myanmar, Chinese furnitures, etc... / Il est très animé tôt le matin où les hôtels, les restaurants et autres établissements viennent se fournir en fleurs coupées pour un prix dérisoire. Située au bout d'une ruelle discrète, la Maison de Jim Thompson est un vrai havre de paix dans la tumultueuse capitale thaïlandaise. Ce riche négociant américain avait l'ambition de relancer l'industrie de la soie en Thaïlande, alors en déclin, dans les années 1950. Cette maison est en réalité un assemblage de 6 différents bâtiments en teck. Fin collectionneur, il décora sa demeure d'objets raffinés: porcelaines de Thaïlande, bouddhas de Birmanie, mobiliers chinois, etc... 











Jim Thompson mysteriously disappeared in 1967, in the Cameron Highlands in Malaysia. His house, surrounded by a lush tropical garden, was transformed into a museum according to his last will. Further west, a stone's throw from the Grand Palace, the Wat Pho, built in 1788, is one of the most beautiful temples in Bangkok. It is notably renowned for the Reclining Buddha, 43 m long and 15 m tall!  / Disparu mystérieusement en 1967 dans les Cameron Highlands, en Malaisie, sa maison, entourée d'un luxuriant jardin tropical, fut transformée en musée, selon ses dernières volontés. Plus à l'ouest, à deux pas du Grand Palais, le Wat Pho, construit en 1788, est l'un des beaux temples de Bangkok. Il est notamment connu pour son bouddha couché, de quelques 43 m de long pour 15 m de haut! 













With a rich complex of courtyards, pavilions and patios, the Wat Pho is a purely serene place, calling for meditation. Once our soul relieved it is time to come back to something slightly more prosaic but truly essential: food! Thai people really love to eat, everywhere and at any time. I have rarely seen a country where food abounded in so many kinds of colors, scents and flavours! Besides of temples and museums, one of the pleasure when you visit Bangkok is to stroll into street markets, to eat swiftly a plate of steaming pad thai or massaman curry, then freshen up with perfectly ripe mango or iced fruit smoothie to face the scorching heat of the day... / Avec son complexe ensemble de cours, de pavillons et de patios, le Wat Pho est un lieu d'une grande sérénité, appelant à la méditation. Une fois notre esprit apaisé il est temps de revenir à quelque chose de plus prosaïque et pourtant tellement essentiel: la nourriture! Les Thaïlandais adorent littéralement manger, partout et tout le temps. Rarement j'ai vu une pays où la nourriture abondait avec autant de couleurs, de parfums et de saveurs différents! Car au delà des temples et des musées, le plaisir à Bangkok c'est aussi errer dans ses rues et ses marchés, déguster à la volée un plat de pad thaï ou de curry massaman, puis se rafraîchir avec quelques dés de mangue mûre à souhait ou encore une smoothie glacé pour affronter la chaleur de la mi-journée...

















Thai cuisine is so rich that is quite impossible to suggest any specific dish here. The best is always a blind-tasting to offer your taste buds a direct flight to some unexpected flavorful experiences between chili pepper, lemongrass, coconut milk and galangal... A walk along Rambuttri Road will actually give you a promising forestate. Just a short walk from here, the Wat Ratchanatdaram is undeniably one of the more unique temple in Bangkok. Built in 1846 under the reign of Rama III for the princess Somanass Waddhanawathy, the Loha Prasat or "Metal Castle" - below - is indeed covered with bronze tiles. The 37 metallic spires represent the 37 virtues of the Enlightment. / La cuisine thaïe est riche de si nombreux plats qu'il est impossible de les décrire ici. Le mieux est encore de se laisser tenter, à l'aveugle, et d'offrir à ses papilles gustatives une expérience des plus délicieuses entre piment, citronnelle, lait de coco et galanga... Une balade sur Rambuttri Road promet en tout cas un savoureux avant-goût. A deux pas de là, le Wat Ratchanatdaram est indéniablement l'un des temples les plus surprenants de Bangkok. Construit en 1846 sous le règne du Roi Rama III en l’honneur la princesse Somanass Waddhanawathy, le Loha Prasat ou "Château de métal" - ci-dessous - est en effet couvert de tuiles de bronze. Les 37 flèches métalliques représentant les 37 vertus de l’Illumination.









The last floor of this surprizing building symbolizes the nirvana, the detachment from the human pleasures and the access to the inner peace. Founded on marshlands, Bangkok, often called the "Venice of the East", is crossed by countless canals. You will just have to cross one of them to arrive to the Wat Saket, below. Built on a 75 m tall artificial hill, this temple offers a 360° view on Bangkok. / Le dernier étage de cet étonnant bâtiment symbolise le nirvana, le détachement des désirs terrestres et l'accès à la paix intérieure. Construit en grande partie sur des marécages, Bangkok, souvent appelée la "Venise d'Orient", est marbrée de canaux. Il vous suffit d'en traverser un pour accéder au Wat Saket. Bâti sur une colline artificielle de 75 m de haut, ce temple offre une vue à 360° sur Bangkok. 








The slope is quite challenging, but the view is worth the climb. Opened in the 1920's, the Lumpini Park, below, nowadays surrounded by skyscrapers, is a deeply pleasant green lung in Bangkok. With 57 hectares it has several hundreds of trees where people come to enjoy the shade in front of its large articifial lake. / L'ascension est assez ardue, mais là vue en vaut le coup. Ouvert dans les années 1920 le Parc Lumpini, aujourd'hui entouré de gratte-ciels, est un poumon vert au combien agréable à Bangkok. Avec ses 57 hectares il est planté de plusieurs centaines d'arbres où les visiteurs peuvent se prélasser à l'ombre, au bord de son grand lac. 













At the end of the day, many locals come to exercise, to relax or to practice tai-chi. This park is an urban sanctuary for numerous birds and also for monitor-lizards who love to bask under the sun. Despite a length that can exceed 2 m, they are elusive and they would glide gently into the water if you come too close... See you soon for the rest of my journey in Thailand... / En fin de journée de nombreux locaux viennent y faire du sport, se détendre ou pratiquer le taï-chi. Cet espace vert offre une habitat privilégié pour de nombreux oiseaux ainsi que pour les varans qui aiment lézarder au soleil. Malgré une taille pouvant dépasser les 2 m, ils sont craintifs et glisseront gracieusement dans l'eau si vous les approcher... A très vite pour la suite de mon périple en Thaïlande...